Maison des Vettii à Pompéi

La découverte de deux sceaux de bronze ont fait attribuer la maison des Vettii de Pompéi à deux riches frères appartenant à la classe des liberti (ceux qui avaient été libérés de l’esclavage).

Tout comme une moderne ville cosmopolite, Pompéi avait ses différents quartiers.

Il y avait des quartiers de mauvaise réputation connue sous le nom de insulae et des quartiers plus chics, loin du chaos de la ville, ou on y faisait construire les villas les plus exclusives.

C’est dans un de ces quartiers plus chic que l’on trouve la Maison des Vettii. Les fouilles de ce bâtiment ont commencé en 1894 et ont été suivies avec beaucoup de soin et de dévouement: c’est l’une des maisons pompéiennes les mieux conservées.

Famille des Vettii

Les Vettii faisaient probablement partie des familles les plus riches de Pompéi.

Deux frères, Aulus Vettius Restitutus et Aulus Vettius Conviva, avaient fait fortune avec des activités commerciales et productives.

Comme d’habitude des riches pompéien, tout cela devait être bien fait étalage.

La maison a été rénovée par les Vettii lors de leur achat, pour être ensuite restaurée après le tremblement de terre du 62 après JC.

Le résultat est un domus exceptionnel, parmi les plus belles et les plus luxueuses de Pompéi (peut-être juste derrière la Villa des mystères et la Maison du Faune) et qui possède le plus grand nombre de fresques en bon état sur tout le site archéologique.

Entrée de la maison des Vettii

L’entrée de la maison est majestueuse: deux atriums, un grand impluvium en tuf (système de captage et de conservation des eaux pluviales), les chapiteaux cubiques au portail d’entrée.

Tout de suite après le vestibule (hall d’entrée) il y a la grande porte d’entrée qui nous emmène dans le fauces (une deuxième entrée du bâtiment), riche de fresques élégantes sur fond sombre.

Se promener dans cette maison, c’est comme se déplacer d’un mythe à l’autre: tous les murs, en fait, représentent un événement mythologique différent.

Priapo

Comment ne pas mentionner le fresque ​​pour lequel la maison des Vettii est célèbre.

Dans la mythologie grecque, Priapo (Priape) est le dieu de la fertilité.

Le fils d’Aphrodite et de Dionysos, dans la maison des Vettii, est représenté appuyé contre un mur avec son gigantesque phallus placé sur la plaque d’une balance. Dans l’autre assiette, un sac d’argent.

Remarquez la corbeille de fruits au pied du Priapo des Vettii.

Les peintres romains étaient très doué pour les scènes naturalistes et les natures mortes

Priapo maison des Vettii à Pompéi

Les Romains attribuent au phallus, symbole de prospérité, une fonction apotropaïque (ce qui conjure le mauvais sort).

Si vous aurez la chance de visiter le cabinet secret du musée archéologique de Naples, vous pouvez voir comment ce symbole était utilisé avec une fréquence absolue dans l’ancienne Pompéi.

Fresques de la maison des Vettii

Sur les murs du premier cubicolo (petite pièce à coucher) on trouve 2 différents fresques: le mythe de Leandro et Ero et Arianna abandonnée par Teseo à Naxos.

En continuant, nous trouvons une peinture représentant Cipresso.

Au fond, on retrouve Arianna, qui assiste cette fois à la lutte entre Amore et Pan.

Et encore, dans le péristyle (galerie de colonnes faisant le tour extérieur), sur fond jaune, on trouve la représentation de certains mythes thébains:

  • La vengeance des jumeaux Anfione et Zeto pour la mort de leur mère Antiope.
  • Le meurtre de Panteo, roi de Thèbes, pour avoir empêché le culte de Dioniso (Dionysos, le dieu de la vigne, du vin et de ses excès, de la folie et de la démesure).
  • Ercole (Hercule) enfant qui étouffe les serpents envoyés par Eracle (Héraclès, fils de Zeus et d’Alcmène).

Dans le coin opposé ou péristyle, on y trouve d’autre peinture de la mythologie grecque:

  • La rencontre entre Dedalo (Daedalus) et Parsifae, l’épouse de Minosse (Minos), et le début de l’histoire du Minotauro (Minotaure).
  • La condamnation par Zeus de Issione, ce qui le fait attacher à la roue construite par Efesto (Héphaïstos, dieu du feu, de la forge, de la métallurgie et des volcans).
  • La fugue de Teseo (Thésée) à la vue de Dioniso (Dionysos) qui découvre Arianna (Ariane) qui dormait dans une peau de tigre.

Il y a des « fenêtres » à partir desquelles on voit des enfants offrir des promesses aux divinités du foyer.

Mais ces fenêtres sont un bluff, les Pompéiens peignaient les espaces intérieurs afin qu’ils représentent des aperçus de scènes extérieures: jardins, vues sur la mer, scènes bucoliques. En fait, presque aucune maison pompéienne n’a de fenêtres donnant sur l’extérieur.

12 choses à savoir pour bien visiter les ruines de Pompéi

Inscrivez-vous à notre newsletter et télécharger gratuitement le guide!

Insérez votre prénom et votre adresse email pour vous inscrire gratuitement à notre lettre d'information et téléchargez le kit créé spécialement pour bien visiter Pompéi et ses fouilles archéologiques.

C'est bien! Vous vous êtes inscrit à la newsletter sur la Campanie.

Share This