Ruines de Pompéi: les thermes

Les thermes, à Pompéi, c’était le lieu de divertissement le plus aimé et le plus populaire des villes romaines.

De nombreux habitants fréquentaient quotidiennement le thermes et s’y rendaient soit pour des raisons d’hygiène, pour se rafraîchir, mais aussi pour rencontrer des amis, faire des affaires, courtiser et être courtisés.

Les thermes les plus anciennes étaient divisés en une partie masculine et une partie féminine. 

Plus tard, la division architecturale en deux pièces a pris fin et probablement elle a été changée en une division par créneaux horaires qui, cependant, tout le monde essayé de ne pas respecter.

Les thermes de Pompéi étaient des lieux publics, c’est-à-dire, ouvert contre paiement pour ceux qui souhaitent en profiter.

Mais les villas romaines privées plus grandes et plus prestigieuses, avaient bien évidemment des thermes privées, un symbole de grand luxe.

Dans la villa de Poppea à Oplonti en peut voir un exemple de therme privé, dotée de toutes les caractéristiques des thermes publiques, c’est à dire le frigidarium, le tepidarium et le calidarium.

Ce sont les pièces, ou les romains se baigner dans l’eau froide et après dans l’eau tiède et, enfin, dans une belle eau chaude.

Dans certains cas, il y avait aussi une partie qui correspond à notre “sauna“, les romains l’appelaient le bain sec.

Les anciens habitants de Pompéi allaient aux thermes surtout pour se laver (à savoir que dans les maisons privée sans l’eau courante se laver c’était un problème (mais aussi pour faire de la gymnastique, tout comme une moderne salle de sport.

L’idée d’hygiène des Romains, incluant donc les habitants de Pompéi, ressemblait tout à fait à l’idée d’hygiène moderne: l’exercice physique et le nettoyage du corp doivent être unis.

Les thermes publique de Pompéi connues sont 5: 

Les thermes du Forum (Terme del Foro)

Les thermes du Forum sont certainement les plus visités. Ici, la structure est divisée en 2: la partie masculine et celle féminine.

La meilleure partie à visiter c’est celle des hommes.

Il y avait un vestiaire, avec une série de casiers où les vêtements étaient rangés, dont on voit aujourd’hui les trous sur lesquels les supports étaient fixés.

Dans le frigidarium il y a une grande baignoire pour prendre un premier bain dans l’eau froide.

Ici et dans le tepidarium on peut encore admirer les décorations en stuc qui ornaient toutes les pièces.

Dans le tepidarium il y avait un grand brasero pour le chauffage, encore visible aujourd’hui.

La salle suivante est le calidarium et ici, on peut admirer des décorations en stuc sur la voûte.

La baignoire pour le bain chaud pouvait accueillir jusqu’à dix personnes simultanément.

La chaleur dans cet salle venais du chauffage des vapeurs qui tournait dans des cavités sous le sol et sur les murs.

Comme d’habitude, l’habileté des ingénieurs romains est admirable et les choix qu’ils faisaient pour les différentes utilisations des logements et des bâtiments publics sont toujours très intéressants.

Les thermes suburbaine (Terme Suburbane)

A voir dans les thermes suburbaine (c’est-à-dire construit hors des murs), la décoration des niches au-dessus des casiers.

Il y a une scène érotique très explicite peinte sur chaque meuble, aussi des épisodes d’amour homosexuel à la fois masculin et féminin (ce qui est très rare à l’époque romaine).

Probablement le gestionnaire de ces thermes, il voulait ajouter un élément pimenté pour attirer les clients.

Pour être malicieux, il faut se rappeler que dans ces thermes il n’y avait pas de distinction entre la partie masculine et la partie féminine.

Cette nouvelle tendance s’était propagée à l’époque impériale et scandalisé de nombreuses personnes mais, on le sais, le commerce nécessite l’innovation et même alors, le marketing (même si ça ne s’appelait pas comme ça) jouait un rôle important.

Thermes Stabiens (Terme Stabiane)

Ces thermes tirent leur nom de la Via di Stabia qui les longes. 

C’est le plus ancien établissement de la ville, il remonte au IIIe siècle. Av. J.-C.

Pour y accéder, il y a deux entrées séparées, depuis le sud pour les hommes et depuis le nord pour les femmes.

Entre les 2 secteures il y avait une salle, le praefurnium, dans lequel il y avait les chaudières pour le chauffage.

Des espaces intermédiaires sous le sol (généré par des colonnes de briques, appelées suspensurae) et le mur (créé à travers des tuiles équipées d’entretoises, appelées tegulae mammatae) venaient traversés par l’air chaude produite dans le praefurnium en chauffant ainsi les salles thermales.

Plusieurs phases architecturales peuvent être distinguées dans le bâtiment: une plus ancienne (à voir les petites salles de bain donnant sur une grande salle de gym, selon la coutume grecque) et d’autres phases plus récentes. 

Au fils des ans différentes salles plus innovantes ont été construites:

  • Les vestiaires (apoditeria), des chambres avec des plafonds voûtés sur les côtés desquels étaient disposés niches pour les vêtements. 
  • Les chambres avec piscines pour le bains froids (frigidaria)
  • Les salles tièdes (tepidaria), utilisées pour le relax et les massages
  • Les bains chauds (calidaria)
  • Les chambres pour le nettoyage avec le strigile, une sorte de racloir en fer recourbé (destrictaria).

Au centre de la salle de gym il y avait la piscina (natatio) qui était accessible par deux chambres le long des côtés courts. dont l’un relié à une autre pièce, probablement un dressing avec de belles décorations avec de belles décorations représentant Jupiter, Hercule, des nymphes et des athlètes.

Thermes Centrales (Terme Centrali)

Les thermes Centrales étaient encore en construction au moment de l’éruption.

On commença à les construire après le 62 après JC e, pour leur réalisation il a fallu démolire toutes les maisons d’une entière insula (arrondissement divisé en îlots), à partir de laquelle beaucoup de matériel à été récupéré pour la construction des murs.

Ces thermes était différente des autres trouvées à Pompéi, il y avait des innovations architecturales introduites à l’époque impériale.

L’entrée principale était en via di Nola et il y avait deux petites pièces: une billetterie et un stockage d’objets.

Il n’y avait pas de secteur féminin et tous les salles étaient éclairés par de grandes fenêtres.

Il n’y avait même pas le frigidarium et du dressing on passé directement au tepidarium réchauffé par un système de murs concernés

Thermes du Sarno (Terme di Sarno)

Les thermes du Sarno se trouvent dans un grand bâtiment sur 4 niveaux et prennent le nom d’un tableau représentant la rivière Sarno.

Ces thermes ont été construits au IIe siècle. a. C. à partir de maisons préexistantes et élargi au milieu du premier siècle. Av. J.-C. mais elles ont été sérieusement endommagés par le tremblement de terre de 62 Av. J.-C.

Les salles thermales se trouvent au quatrième niveau et elles étaient en cours de restructuration au moment de l’éruption.

Dans le frigidarium, en plus du tableau représentant le Sarno,il y a une belle frise ornée d’un paysage nilotique.

Dans la salle de gym, qui occupe la majeure partie du complexe, il y a des riches décors avec des athlètes et des scènes de combat.

12 choses à savoir pour bien visiter les ruines de Pompéi

Inscrivez-vous à notre newsletter et télécharger gratuitement le guide!

Insérez votre prénom et votre adresse email pour vous inscrire gratuitement à notre lettre d'information et téléchargez le kit créé spécialement pour bien visiter Pompéi et ses fouilles archéologiques.

C'est bien! Vous vous êtes inscrit à la newsletter sur la Campanie.

Pin It on Pinterest

Share This